Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1939266 ème voyageur depuis Jan 04. Connectés :3
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Argentine

Corrientes, transition entre l'altiplano argentin à Salta et le Paraguay - 28/01/2005

Corrientes, ville d'attente entre Salta au nord-est de l'Argentine et le Paraguay. La ville a gardé une architecture coloniale de l'époque. Malheureusement, un dimanche matin n'est pas le meilleur moment pour visiter une ville, tout est mort. La chaleur nous accable. A 14H30, nous partons pour Asuncion, capitale du Paraguay.

Retrouvez nos derniers récits sur la page de notre site :

http://decouvrirlemonde.chez.tiscali.fr/decouvrirlemonde.php?dest=Text_carnetderoute

Nous quittons Salta à 18H00 punto pour Resistancia le samedi 22 janvier. Nous sommes juste au deuxième étage du bus devant l'escalier et les arrêts du bus toutes les heures pendant la nuit nous font plutôt stresser pour nos affaires, même si j'avais tout attaché aux porte-gobelets sur les côtés. Les sièges s'inclinent beaucoup moins que les 2 précédents bus de nuit et nous ne passons pas une très bonne nuit. De plus, la route n'est pas goudronnée tout le long.

A Resistencia, passerelle pour le Paraguay, on hésiste, à part 300 sculptures à voir, pas grand chose d'intéressant alors que Corrientes promet beaucoup plus. On réserve notre billet pour Asuncion à 14H30 pour 24 pesos. Cela nous laisse la matinée pour faire un tour de la ville. Fait marquant, il part à la même heure de Corrientes (14H30) que de Resistencia alors que Corrientes est 25 km avant. C'est une compagnie paraguayenne. Le vendeur est très sympa et on comprend mieux après. Pas beaucoup de bus pour Corrientes, on est dimanche et c'est mort comme on va pouvoir s'en appercevoir. Le vendeur nous fait monter dans un bus ami pour Posadas, qui s'arrête à Corrientes. Pas de billet, c'est 5 pesos chacun qui part dans les poches du chauffeur. Pas de bol pour nous, on est dimanche, pas de circulation, le chauffeur prend tout son temps, il va à la pharmacie, il lave ses vitres, on met 50 minutes alors qu'une demi-heure aurait suffit (on avait déjà eu le coup à Valparaiso au Chili). La fille au guichet de Corrientes essaie de nous anarquer en voulant nous faire payer 2 pesos pour déposer nos sacs à l'office. Décidément, même étant toujours en Argentine, le Paraguay n'est pas loin!

Encore un bus de ville pour rejoindre le centre. Les bus locaux en Argentine ne sont pas chers, entre 60 et 90 centimes de pesos.

Corrientes, ville morte le dimanche matin. La cathédrale ferme juste à notre arrivée à 10H00. Le gars, sympa, nous laisse quand même jetter un coup d'oeil. Rien de très spectaculaire. Il fait déjà chaud, 30 degrés.

La rue piétonne où les voitures peuvent rouler, est morte. Tout est fermé. On se dirige plus vers le quartier historique où les batiments ont gardé une architecture française et italienne du 19 ième. L'annimation manque et comparé à Salta de nuit bien animée, on est très déçu, mais on reconnaît que le dimanche matin n'est pas le meilleur moment pour visiter une ville et sentir son atmosphère. L'avenue le long du Rio Parana est identique : verte, quelque bancs à l'ombre mais rien qui nous attire. Le Rio Parana fait penser au Mekong mais en moins sale, les gens se baignent (comme au Mekong d'ailleurs), les bateaux de cargaison passent. Quelques étables de souvenir pour le peu de touristes (si ce n'est aucun) qui passent...

On essaie de trouver un resto climatisé. Après s'être assis, et se rendant au toilette, on remarque que c'est le resto du casino de la ville. Et le service est là. Par contre, la bouffe laisse à désirer : Lise a la viande de son biffe de chorizo la plus saignante depuis le début, car il faut toujours demander saignant pour l'avoir au mieux medium. Mes ravioles sont collantes même avec la sauce aux 4 fromages. Quoi qu'il en soit, c'est plus cher, mais encore un prix moins élevé que dans le sud : 8 pesos le biffe (sans accompagnement) et 7 pesos les ravioles avec la sauce (car c'est 2 pesos la sauce à part). De toute façon, nous n'avons pas très faim avec la chaleur (ce n'est pas encore dans ce pays que je vais gagner du poids). Le resto est aussi la sortie du dimanche midi des vieux riches des alentours qui viennent tous, bien habillés, avec leurs belles voitures qui contrastent avec les poubelles roulantes que nous pouvons voir autour de Salta.

Retour à la gare routière à 14H10 et départ à 14H30. Nous ne verrons même pas l'arrêt à Resistencia car nous tombons de sommeil pendant une heure sitôt le départ du bus. Jusqu'à la frontière, nous passons à travers de grandes étendues de prairies verdoyantes, d'étangs, de forêts où vivent differents types d'oiseaux, comme des egretes, martin pêcheurs, aigles... Le bus se prend même un de ceux là comme la sorte de pintade que je me suis prise en voiture à Salta.

Vers 19H00, nous arrivons aux postes d'immigration du Paraguay.

A bientôt.

Lise et Nicolas.


Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste