Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1928654 ème voyageur depuis Jan 04. Connectés :2
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Australie

Traversée du désert australien - 27/08/2004

Bonjour à tous!

Dur, dur de vous écrire depuis le désert australien. Déjà plus d'une semaine en Australie et plein d'histoires à raconter : notre minivan, les wallabis, quelques crocos, baignades, marche, chaleur...

Arrivés à Darwin, nous avons visité le Top End "verdoyant" avant de traverser les 1200 kms de désert qui nous ont amené à Alice Springs en plein centre de l'Australie!

Notre arrivée à Darwin a été difficile. Attente à l'aéropport de Bali de 23H00 à 2H00! Suivi de 2 heures de vol, mais il est déjà 6H30 à Darwin. La nuit était trop courte, nous faisons un petit somme pour avoir les idées plus claires. Au réveil, nous réalisons que l aeroport de Darwin est vraiment petit et qu'il n'y a pas beaucoup de traffic. Il ne se situe qu'à 6 kms du centre ville!

Premier choc des prix, le prix de la navette aéroport : 7.5 AUS (5 euros environ) par personne. Et moi qui pinaillait encore pour moins de 1 euro à Bali. Autre choc du réveil : le prix des locations de voiture à l'aéroport: 10% de surcharge sur le prix total de la location en prenant à l'aéroport. Dernier choc : peu d'agences proposent de pouvoir rendre la voiture à Ayers Rock (sans une énorme surcharge : on m'annonce 500 AUS!

Nous prenons nos bagages, un taxi (16 AUS seulement) et nous voilà au centre ville de Darwin. Et il faut le voir ce centre : minuscule, avec des buildings à l'américaine, sans jolie boutique. Par contre, un intéressant musée, des plages, l'eau très belle et des espaces verts. Un loueur me propose 65 AUS par jour jusqu'à Ayers Rock pour une voiture. Bon prix après l'aéroport à 90$.

Nous rentrons dans une agence "backpackeur" : là, Maria nous convainc de prendre un minivan tout équipé pour 98 AUS. Ca nous semble un bon prix pour le confort et à l'autonomie supplémentaire que ça nous apporte par rapport à une voiture. Le hic, c'est qu'il faut rendre le van à Alice Springs. On louera une voiture là-bas pour les derniers jours. Nous prenons (peut-être un peu vite). A 14H00, nous voilà au volant de notre van. C'est le début de notre aventure autralienne.

Conduite à gauche sur de larges routes à l'américaine. Et première rencontre avec l'Autralie : les road train! Si les semi-remorques vous font peur, ne vous approchez pas de ces tanks de 52 mètres de long (3 remorques) fonçant à 120 km/h. Notre vitesse de croisière avec le van est de 90 km/h. Ridicule...

Quelques kilomètres plus loin, nouveau choc : il faut payer l'essence (1.1 AUS le litre), mais où sont les 0.18 euros d'Indonésie? Et ensuite, aller faire les courses au supermarché. Finis les restos, il va falloir cuisiner maintenant! Sans acheter des choses exceptionnelles, nous en avons déjà pour 100 AUD : du pain, du Nut, des Yahourt Yoplait, du vin australien, du jus d'orange, un peu de fromage (il est encore cher ici!) et pour se faire plaisir un peu de saumon. Nous profitons des "Quick sales", les produits à date de péremption proche.

Nous nous arrêtons au Berry Springs Nature Park. Il y a des piscines naturelles au milieu de la forêt. Un "Crocodile Safety" nous rassure : les crocos sont tenus éloignés, enfin on espère. Nous voilà vraiment dans un autre monde. Nos cadeaux de fin de journée : nos premiers wallabis et un beau coucher de soleil sur les vastes étendues plates d'Australie! Nous profiterons encore le lendemain du Litchfield Park avec ses chutes d'eau et ses énormes termitières. Nous profitons aussi du Fogg Dam Wildlife, un très bon endroit pour admirer les oiseaux. Mais aussi les Katherine Gorges avec une journée tranquille de canoë entre les falaises rouges. Sans oublier le Kakadu, un énorme parc consacré à la protection des marais et terres inondables. Un autre bel endroit pour observer les oiseaux qui s'y réfugient pour trouver de l'eau et aussi pour voir nos premiers crocodiles (dont deux pendant une balade à pied!!!).

Il y a énormément de parcs ici. En fait, à chaque fois qu'il y a de l'eau, il y a un parc pour protéger l'eau et l'habitat naturel qui l'entoure. Tout est bien aménagé : des sentiers pour des courtes balades (environ 1 heure, c'est suffisant avec les chaleurs qu'il fait la journée), de nombreux panneaux explicatifs pour apprendre un peu de géologie (mais comment s'est formé le relief étrange?), un peu sur la faune et la flore (mais comment les animaux et les plantes font-ils pour s'adapter aux changements de climat drastiques de ce pays). Un bon point : les toilettes (parfois à compost) sont toujours propres et il y a du papier (après l'Asie, un vrai choc). Mais aussi : des points d eau. Idéal pour le camping sauvage! Nous choisissons en effet d'éviter les campings. Il ne sont pas excessifs, environ 10 AUS pour un emplacement sans électricité, mais nous aimons nous arrêter au milieu de nulle part, au calme, pour profiter des magnifiques levers (entre 6H30 et 7H00) et couchers de soleil (18H00 à 19H00) qu'il y a ici.

Le Kakadu est aussi un territoire aborigène. Il est difficile de se faire une idée de leur culture. Leur communauté est très ferme. Ils louent des terres au gouvernement (peut-être un tiers du Northern Territory) qui deviennent une propriété privée. Impossible de rentrer sans permis (payant). On peut voir quelques peintures rupestres au Kakadu, mais en gros, nous n'avons pas vraiment eu l'impression d'apprendre grand chose. Leur connaissances passent par des "rêves", des histoires qui racontent la création du monde mais qui sont réservées aux initiés. On peut acheter leurs créations (surtout des peintures, et aussi quelques paniers tissés), mais sans trop savoir ce que cela représente. Nous sommes assez déçus. Les seuls aborigènes que nous verront seront ceux qui ne suivent pas le mode de vie ancestral et qui semblent perdus dans les villes : on les voit errer et boire. L'alcoolisme est un de leur grand problème.

Premières impressions sur le van : pas super rapide (90 km/h en croisière, 120 km/h maxi), consomme pas mal (12 l au 100), vire un peu à gauche, il faut un peu de doigté pour passer les vitesses et puis, ce n'est pas la conduite assistée (dur dur pour Lise!), mais c'est le grand luxe par rapport au camping en tente et on adopte vite ce moyen de locomotion / hébergement! Nous avons une table et des chaises de camping, un bon réchaud, des assiettes, des ustensiles à ne pas savoir quoi en faire, mais aussi tout pour bien dormir : de bons matelas, des oreillers, des draps, des couvertures. Uui, oui des couvertures, car la nuit, il ne fait pas si chaud que ça, on en est tout surpris. Au petit matin, on a même ressorti les polaires!

On aura de petites surprises avec le van : problème de frigo deux fois ce qui nous empêchera d'avoir des boissons rafraîchissantes pour notre traversée du désert! Et aussi la clim' qui tombe en panne. Une feuille a dû se coincer, du coup la ventilation fait un bruit d'enfer pour ne pas nous donner d'air. On ferra tout à la dure!

Les Australiens. Choc culturel : parlent-ils vraiment anglais? Quel nouvel accent ont-ils trouvé? Après une semaine, ça va mieux, mais certaines personnes ont vraiment un accent plus prononcé et il est impossible de les comprendre. Sinon, les Australiens sont très friendly. Beaucoup de "hello, how are you today?" prêts à vous aider. Un petit signe de la main quand on croise une voiture. Friendly people.

Sortie du Kakadu, c'est le départ pour Alice Springs et les 1200 kms de traversée du désert. Nous ne sommes qu'à 200 kms de Darwin et pourtant un autre mode de vie commence. Des petites villes endormies qui ont connu leur heure de gloire lors de la construction de la ligne télégraphique vers 1870 ou lors de la découverte d'or ou bien encore parce que la ligne de chemin de fer s'y termine par manque de fonds.

Katherine : derniere "ville" avec un grand supermarché et où nous aurons un prix de litre d'essence correct : 1.04 AUD. Plus loin, nous aurons notre record à 1.45 AUD le litre!!!!

Sortie de Katherine, une ville tous les 100 kms environ. Tous les bleds sont sur les cartes même s'ils ne depassent pas 20 habitants. Mataranka : 630 habitants, mais 4 stations service. Des arrêts pittoresques, comme le pub de Daly waters (15 habitants en roulotte?) et son animation country, le "TeaHouse" et le musée de Larrimah (20 habitants), la station télégraphique près de Tennant Creek et son isolement, l'hôtel abandonné de Newcastle Waters. Il faut vraiment le voir pour le croire que des gens habitent dans des régions aussi désertiques et isolées du reste de l'Australie.

La traversée : beaucoup de plat, de rares plans d'eau pour se refraîchir (le bonheur!), mais surtout de la terre rouge et des arbres qui survivent on ne sait trop comment dans ce milieu sans eau (du moins à cette saison!). Les paysages sont plus variés et plus verts que prévu. En effet, ce ne sont pas de grands paysages de sable rouge que l'on voit, mais le bush! Des surprises le long de la route, comme les Devils Marble et ses surprenantes formations. Une traversée que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

A bientôt.

Lise et Nicolas.


Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste