Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1943755 ème voyageur depuis Jan 04. Connecté : 1
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Bresil

Les villes impériales de Petropolis et Teresopolis - Ecrit au retour

A l'arrivée à Rio de Curitiba vers 14H de l'après midi mercredi 2fevrier, il serait temps de réserver un hôtel pour Samedi pour le carnaval. L'office d'information à la gare est très serviable, et très sympa, il se charge à votre place de téléphoner aux hôtels pour savoir ou il y a de la place. Malheureusement, la plupart des hôtels sont soit complet, soit proposent des forfaits 5 jours (alors que nous voulions rester que 3 jours du samedi au mardi matin) et de plus, il faut réserver d'avance en faisant un virement sur leur compte . En moyenne, vous trouvez entre 700 et 1500 réais (a Copacabana) pour 5 jours. Cependant, un hôtel, L'hôtel turistico, (dans les guide du Lonely Planet et du routard) ne font pas de réservation. C est l option que nous prendrons, comme on ne sera qu à une centaine de kilomètres de Rio, on viendra tôt pour prendre une chambre. On nous fait même la chambre a 100 réais . Mais rien n'était assuré d'avance.

Il y a des bus pour Teresopolis toutes les heures, parfait. Départ à 15H15 réais pour 1h 30 de trajet. On nous contrôle les bagages à main avec un détecteur, probablement pour la drogue. L'arrivée sur la ville est dans un magnifique cadre de montagne, on a des vues sur le doigt de dieu, un pic qui se voit depuis toute la ville sauf lors des jours de Brouillard. Notre appareil tombe en panne sur la route. L'objectif ne veux pas rentrer et l'appareil s'éteint à chaque démarrage. Arrivée à la Rodoviaria, je ne pensais pas que le centre ville était si loin autrement, j aurai pris un taxi. Enfin, juste un quart d heure de marche avec 17Kg sur le dos, ça ne m'amuse pas. Je regrette de ne pas avoir laisser une partie de mon sac au garde objet à Rio juste pour 3 réais par jour.
Les premiers hôtels que l on visite sont plutôt cher et pas terrible. J'insiste pour aller a Varzea palace Hotel et on ne regrette pas. Un ancien hôtel de luxe peut être des année 70, avec de grands miroirs qui ont bien noircis, de grandes pièces vides et une eau qui sent la cigarette. C'est désagréable quand vous prenez une douche (déjà pas très chaude), dégueulasse quand vous vous lavez les dents. ça me donne même envie de vomir. Je pense que c est toute de la ville comme cela (?).
La ville est animée, commerces, place, etc...Le Brésil est vraiment un pays fait pour les riches, jardins, parcs nationaux avec tout à disposition, pour pick-niquer ou camper, loisirs, ... mais rien n'est fait pour les pauvres, rien que de voir des les quartiers plus au loin des villes surtout a Rio (Et Sao Paulo que nous n avons pas vu).

Jeudi 3, Nous nous étions bien renseignés sur les horaires des bus pour le parc national, malheureusement, le bus n était pas à 8H10 comme le préciser la gentille fille de l office du tourisme, mais 8H05!!! On attend le suivant jusqu'a 8H35. C est un petit bus avec encore un tourniquet pour éviter la fraude des conducteurs (je pense). L'entrée du parc de Serra dos orgaos, ne fait que 3 réais. Il faut bien préciser au gardiens armé (pour protéger quoi ?) que vous ne voulez pas monter jusqu'au sommet par le trek Pedra do Sino qui dure déjà 8h aller simple (2jours aller retour) avec juste un petit sac à dos de journée sinon, vous payer 12 réais de plus.
Les chemins dans le parc sont en fait une route goudronnée de 3km s'enfonçant dans la montagne avec cascades, petits sentiers familiaux, en boucle ou menant à un point de vue, dans la forêt ou au niveau de la canopée. Il y a même un petit barrage au bout de la route, ou l on décide de pick niquer.
Les balades sont très agréable et la foret tropicale (ou plutôt " rain foret ") est magnifique. On regrettera, comme toujours le manque de point de vue lors des marches en foret. La première partie de la montée du trek Pedra do Sino vaut le coup, cascades, belle végétation qui change au fur et a mesure de la progression, belles fleurs, et au bout d'une heure d'ascension, le chemin se dégage pour avoir une vue sur les montagnes avoisinantes. Nous voyons un pivert, bien différent du pivert de Magellan plus grand en Patagonie . La journée est super belle : ciel bleu le matin, cela se couvre tout de même vers 13H et le brouillard monte en milieu d'après midi. On terminera la journée avec de la grosse pluie.
Nous rentrons à l hôtel à 18H. L'internet café ferme à 20H d'apres la fille. Le temps de remonter pour prendre une douche, je redescend et changement de programme, c'est maintenant fermée à cause du carnaval. Pas de chance, je commence a m'énerver. Je remonte à l hôtel et à 18H30, Nous redescendons, Lise redemande, et c'est maintenant à nouveau ouvert jusqu'a 20H. Cela m a vraiment énerve surtout en fin de voyage au Brésil (en Asie, je trouverai ça normal). Je suis parti faire un tour dans la ville pendant que Lise tapais ses mails.
La soirée commence, un orchestre dans la rue piétonne, et des faux travestis pour organisation de la fête qui se prépare. Je repère un resto qui fait des fondues et nous y allons avec Lise manger une bourguignonne. Même si ce n est pas exactement la même chose, c'est très bon et enfin, on peut faire cuire la viande à son goût de cuisson. Le serveur nous apporte 8 types de sauce, du salé au sucre, mais il n'y en a que 3 ou 4 qui nous plaisent vraiment. D'autres travestis sont avec nous buvant une bière au resto. Puis, un groupe, de fausses filles (hommes déguises en petits chaperons rouges), passent avec un char et la bonne musique qui accompagnent, une bière a la main, embrassant tout le monde, faisant la fête. C est une image que j'ai encore bien a l'esprit.
Une grosse averse arrive , puis, à l'accalmie, c'est l'ambiance de rue qui arrive. Une animation fole que je n avais jamais vu auparavant dans une si petite ville. Des énormes enceintes montées sur tout le long d'un semi remorque arrosent de musique la place et la rue remplies d'habitant voulant faire la fête. Il devient de plus en plus difficile de se mouvoir. La compétition commence pour l'élection de Miss monde vers 23H: Tous les travestis peuvent passer sur la scène et se faire noter. Certains en même peignent leur chien en rose!! Nous revoyons même les petits chaperons rouges qui finalement remportent le 3 ième prix si je comprend bien. Des vendeurs de bières, criant :"skoll; skoll, skoll" (biere locale) sont toujours la (2 réais). Certaines personnes récupèrent même les canettes en ferraille vides. La sécurité est omniprésente à tout moment, cela ne rigole pas. Ils ont mis le paquet. Les boutiques ont baricadé leurs façades pendant les jours de carnaval. L'animation est authentique, vraiment le milieu populaire qui sort dans la rue pour faire la fete. Aucun touriste avec appareil photo comme a Ipanema...
Le lendemain matin, la messe se déroule tous les jours a 8H du matin. C est bien différent de la France, c est dans un cadre plus joyeux avec même de la musique qui remplace l'orgue. Notre appareil photo est toujours en panne.

Vendredi 4.Bus pour Petropolis. On nous donne des tickets pour bagages a mains. Un homme avec son fils se fait contrôler , il doit certifier que c'est bien son fil qui voyage avec lui. Une fois parti, le bus contourne la montagne. La route est très belle a nouveau.
Petropoplis, Ancienne ville sur la route du minas Gerais vers Ouro Preto, c'était la seconde villa pour le gouverneur au 19 ième siècle pour aller chercher la fraîcheur dans la montagne en contraste avec la chaleur étouffante de Rio. Malheureusement, la ville a connu un développement laissant maintenant place à des bâtiment assez laids. Il reste encore de belles demeures, une jolie cathédrale Sao Pedro de Alcantara, (neo-gothique de mémoire) abritant les tombes des anciens empereurs, et un palais impérial bien préservé et intéressant à visiter pour l'histoire : belle décoration, joli mobilier, spacieux, etc.. Le reste de la visite de la ville se fera sous la pluie et on déchante vite ( j'ai laisse ma veste à la poussada).
On rentre assez rapidement à la chambre. La poussada 14 bis, a changé d'adresse et les prix se sont envolés du à un meilleur standing. Ne vous attendez pas à payer le prix affiché dans le LP ou routard. Même si qualité/prix est très bien, ce n'est plus pour les petits budget. Un gros coup de gueule sur les guides : le propriétaire leur a annoncé le changement d adresse, de prix et de description, Les guides n'ont changé que l'adresse!! (comme si la description des lieux pouvait rester identique). Le propriétaire est un couple franco brésiliens, parlant très bien le Français. Le nom de la poussada vient du premier avion à voler, le 14 bis par Santos Durmont.

On passe la plus grande partie de l'après midi dans la chambre, attendant que la pluie se passe mais ce n'est pas le cas. Le buffet que nous avait recommandé le propriétaire pour le midi vaut vraiment le coup, vous avez même une discount de 10% en annonçant le nom de la poussada°. Par contre, le resto du soir (que nous avons eu du mal à trouver), est cher pour la qualité. Et le couvert artistique du au groupe de musiciens au fond de la salle que nous n'avons pas aperçu est difficile à avaler aussi (4reais), mais on s'y fait.
Nous attendons le début de la fête mais rien ne vient, peut être à cause de la pluie. A 22H30, nous rentrons a la poussada.

Samedi 5. Des bus toutes les demi heures pour Rio depuis petropolis? oui, sauf quand vous venez juste a 7H30 et que le conducteur vous interdit de monter dans la bus. La machine ne vend déjà plus que les billets pour le bus de 8H. Dommage, nous nous étions dépêchés le matin même pour le petit déjeuner, et avions poussés le réceptionniste à 6H50 pour le petit déjeuner qui ne sera même pas prêt à 7H comme le propriétaire nous avait pourtant affirmés.

Arrivés à Rio bien plus tard que prévu vers 10H, L'office du tourisme confirme pour la chambre, qui finalement est passée de 100 à 160 Réais. Heureusement, nous demandons de la faire à 100 comme ils nous l avait annoncés Mercredi précédent. Mais les prix avaient encore une fois monté a l'arrivée à l'hôtel. Suite dans l'épisode de Rio.


Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste