Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1943590 ème voyageur depuis Jan 04. Connecté : 1
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Bresil

Une des plus belles oeuvres de L'Aleijadinho, L'église de Bom Jesus de Matozinho à Congonhas et le petit village de Tiradentes - Ecrit au retour

Congonhas recèle l'église de Bom Jesus de Matozinho à Congonhas, l’une des plus belles et dernière œuvre de L'aleijadinho devenu ensuite aveugle et paralysé. Elle présente sur le parvis de l'église en surplomb de la ville,

12 sculptures des prophètes qui annoncent la venue du Christ. Plus bas, 6 chapelles contiennent les sculptures des 6 étapes de la passion du Christ, la céne, grandeur nature, où l'on peut voir le christ entouré de ses 12 apôtres, la scène du jardin des oliviers, l'arrestation de jésus par les Romains, les scènes de flagellation et du couronnement d'épine, le chemin de croix, et le chant du cygne. Le travail de l'artiste est prodigieux. De même dans le petit village de Tiradentes, agréable, calme et regorgeant d’art.

Depuis Ouro Preto, Nous partons enfin pour Conselheiro Lafaiete où 45 min d’attente nous permet de prendre un autre bus à 15H15 (3.6reais) pour Congonhas, Nous venons de louper le précédent. On en profite donc pour manger un peu des spécialités locales qui ne nous emballent pas trop. Je me rabat plutot sur une barre de tomeblerone. Les serveurs sont surpris de nous voir, ils n’ont pas l’habitude de voir des touristes étrangers et nous demandent de quel pays nous sommes. Nous nous renseignons aussi pour les bus pour Rio et Tiradentes mais c’est assez difficile de comprendre quelques choses. Il semble que l’on soit obligé de faire des sauts de puce, aucun bus direct. Nous ne savons toujous pas dans quelle ville nous dormirons ce soir. Arrivé a Congonhas à 15H50, nous loupons aussi le bus direct pour la basilique, il y en a un toute les heures où alors, il faut prendre un autre bus pour le centre d’abord. Comme on a peur que l'église ferme, nous prenons le taxi à 7 réais pour gagner du temps. L'église est en surplomb de la ville. On visite d’abord l’intérieur, puis les statues des prophètes, puis les chapelles. Voila déjà plus d’une heure que nous sommes la, il est 17H20 et un bus direct pour Sao Joao del Rei à 18H10 où on espère pourvoir aller à Tiradentes, et retourner à Rio demain Samedi. On redescend à pied sur le centre où l’on peut prend un bus local pour la rodoviaria. A 18H, l'office ne veut pas tout de suite nous vendre les billets pour Sao Joao del Rei, et nous avons du mal à comprendre pourquoi ! En fait, il attend le bus et l’emplacement des places libres afin de vendre le billet. Finalement, le bus part à 18H25( (25 Réais). On dort dans le bus, magnifiques paysages au soleil couchant. A 20H, nous arrivons à Sao Jao del Rei, à 20H15, nous étions déjà dans la chambre, de la poussada juste en face de la station, pour 25Réais, la moins cher du Brésil et de loin! Nous avions acheté nos billets pour le lendemain pour Rio à 16H, (les bus avant etaient complets), ce qui nous ferait arriver vers 21H30 , au début de la parade des vainqueurs du carnaval au Sambodrome.

La poussada est vraiment basique, toilette et douche sur le palier (la pire du brésil). Elle est plus fréquentée par les locaux qui l utilisent que les backpackers, mais hors de question de chercher un hôtel plus convenable dans le centre, il est déjà tard et demain, on s’en va tôt.

Le soir, nous allons faire un tour vers le centre, mais on sera distrait par un club de danse martiale, et une pizzeria à volonté (comme celle de Foz do Iguazu), 9.5 Reais boisons comprises. Beaucoup de snacks sur l’avenue centrale. On termine sur internet à 2 Réais /h, très bon marché. 23H40 dodo.

Samedi 12/02, On se rendort du réveil que j’avais mis a 7H20, mais le gardien nous réveille pour le petit déjeuner à 7H30. On est presque les derniers, les locaux sont déjà debout. Il n’y a pas beaucoup de bus pour Tiradentes, c’est un petit village. Nous loupons celui de 8H15, le suivant est à 10H30, donc, nous prendrons plutôt le train touristique à 10H.

Apres avoir laissé les sacs à la poussada, nous partons vers le centre et nous visitons l'Igreja De NS do carmo (commencée en 1732, et décorée par L'Aleijadinho), et la catedral de NS do Pilar (avec d'exubérants autels d’or). Toutes deux splendides à nouveau. Difficile de comparer avec les églises à Ouro préto mais ici, on peut prendre des photos et pas de droits d’entrée.

A la station ferroviaire, avant de prendre le train, nous visitons le petit musée du train , mais malheureusement, tout est en portugais. Des personnes sont habillées de l'époque (pour les photos). 40 min en train pour rejoindre Tiradentes, c'est super sympa, les wagons sont du style ancien, la vieille locomotive fonctionne à la vapeur et fait un bouquin du diable, le paysage est joli. C est agréable. A notre arrivée, nous assistons à la façon de retourner la locomotive dans l’autre sens. Des charrettes à cheval nous attendent pour nous emenener au centre ou à l'église du village. Nous irons plutôt à Pied. L'église du village, Igreja Matriz de Santo Antonio, est aussi très populaire, 2 réais de droits d’entrée et pas de photos. Elle est jolie tout comme le village, : petites ruelles, petites maisons avec restaurants, bars, artisanats, une rivière, dommage que nous puissions pas y rester plus longtemps. On se pose dans un petit bar pour boire et manger un peu. Les boissons sont des mélanges de fruits, mon mélange est un peu trop variés et je ne reconnais plus bien les fruits du jus. Nous retournons en train, plus agréable que le bus (mais plus cher, 12 réais, 20AR), et nous serons directement dans le centre à Sao Joao del Rei pour finir notre visite de la ville. Il fait une grosse chaleur et ça me donne envie de dormir, on se repose un peu devant le parvis de l 'église baroque de Sao Francisco de Assis, construite en 1774, et devant une lignée de hauts palmiers (impossible de ne pas la reconnaître)? Les Sculptures de la vierge et de plusieurs anges sont parmi les plus merveilleuses du Minas Gerais.

Retour a La Rodoviaria pour le bus de 16H pour Rio pour assister à la parada des vainqueurs du carnaval.


Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste