Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1948622 ème voyageur depuis Jan 04. Connectés :4
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Bresil

Costa Verde : village colonial de Parati - Ecrit au retour

La ville de Parati est une très belle ville coloniale sur la Costa Verde (la côte verte), un cadre idéale pour passer quelques jours : la forêt tropicale tombe dans la mer, les petites maisons et les ruelles ont gardés leur style ancien un peu comme la ville Tiradentes dans le minas Gerais mais en plus étroit. Quelques plages à proximité mais rien d’exceptionnel, le point d intérêt majeur est la balade en bateau de 5H que tous les agents vous proposent avec 4 arrêts dans des petites criques les plus magnifique les unes que les autres.

Partir à Parati un dimanche matin à 6H10 depuis Rio après une nuit de carnaval ne vous permet pas trop d’admirer les côtes en détails. Nous avons fait notre nuit de 4H seulement dans le bus avec masques et boules oreilles tandis que le bus longeait une des plus belles côtes du Brésil. En relevant mon masques, j ai pu voir par moment des gens qui avaient défiler ce samedi soir, ils en ont même laisse quelques plumes dans le bus. Pour la vue que nous ne verrons que très partiellement (peut être 30 secondes en tout), tant pis, nous regarderons le paysage au retour.

Arrivé à Parati vers 10H30, un hôtel pas trop cher nous plait sur le chemin du centre ville, mais à nouveau, nous tenons aller à une adresse recommandée par le routard : la poussada (ou Estalagem) colonial. Prenez la chambres 5 ou 6, dans l’une d’elle, le mobilier ancien vous donne l’impression d’être dans un ancien château fort, l’autre, « un véritable nid d amour », comme l’est écrit dans le guide, une chambre au centre de la ville dans les combles avec un 270 degré de vue sur toute la ville. Magnifique, la vue sur la mer au loin, l église, les montagnes. D’après Lise, c’est probablement notre meilleure chambre (et surtout la plus romantique) de notre tour du monde !! et ce, pour 90 réais. Seule la salle de bain fait un peu défaut, la cuvette des WC qui ne tient pas et il faut bien actionner l’interrupteur pour faire fonctionner la douche, un peut petite,

Apres un peu de repos, nous allons manger au restaurant Sabor da Terra, un buffet au kilo. C’est très bon, vous pouvez même manger des fruits de mer pour pas cher du tout. Nous allons ensuite à la plage la plus proche de Parati, la Praia Do Pontal, dit « la plage du fort », mais nous ne la recommandons pas. C’est animé, quelques restaurants, mais le sable et surtout la mer est un peu douteuse : au lieu du vert émeraude comme les plages les plus reculés a Parati , c’est plutôt verdâtre. La plage de praia Do Jabaquara est un peu identique, beaucoup plus longue mais un peu plus loin d’accès, (2km de la ville), la baignade ne fait pas envie. Des égouts, ou rivières assez sales se jettent dans la mer à proximité. Par contre pour ces deux plages, le cadre est manifique, les montagnes et la foret de toute part.
Nous rentrons à l’hôtel, puis nous choisissons un bar qui nous servira de resto. Le resto Chafariz n est pas à recommander, Nous prenons soit disant la meilleure viande de bœuf de la ville, et finalement elle est peu tendre et sec. On est déçu surtout vu le prix. On mange bien mieux en Argentine.

Lundi 14 :Nous nous étions déjà renseigné des prix la veille en ville, mais nous préférions choisir notre bateau nous même. Malheureusement, nous avons pris à l’office de gestion du port (quelque chose dans ce nom), et on n’a pas eu le choix du bateau. Le mieux, est d’aller directement sur le ponton une demi heure avant (vers 10H30), ainsi, vous pourrez choisir tranquillement le bateau qui vous plait le plus et où il y a le moins de monde comme l’antigua qui me parait bien. En général, ils partent tous à la même heure (11H mais certains partent à 10H30 ou 12H), et font presque le même itinéraire. Des variantes juste sur les repas, le matériel de snorkeling fourni, la musique et surtout, le nombre de personne à bord !!!. Nous sommes dans le bateau « bucarenos », les bucaniers.
Le départ de la ville dans la baie est magnifique, le retour de même. La dame du chili à coté de moi veut prendre plus de place sur le banc que moi. Finalement, on sympathise, elle parle un peu Français. Le bateau tombe en panne, mais rien d’inquiètent, on aurait pu être dans un cadre plus moche pour tomber en panne. Ils redémarrent le moteur en 15 min.
Nous faisons 4 arrêts, premier arrêt sur une petite plage, la praia Jaca. Au lieu d'attendre son tour sur le petit bateau à rame, il vaut mieux y aller à la nage. Les autres bateaux ont eu la même idée et sont au même endroit en même temps. N’empêche, c’est très agréable tout de même et la crique est vraiment magnifique, entourée de foret, l’eau vert-émeraude est superbe. Deuxième arrêt près d’une île où des poissons bagnard accourent (c’est le nom du poisson blanc à 5 rayures noires), mais quand vous leur apportez du pain. Le troisième arrêt est pour manger, ils nous servent des plats pour 15 Réais mais nous avions pris de quoi manger au petit déjeuner. Nous prendrons juste 2 caipirinhas, (et nous en payerons qu’une seule!). Le quatrième arrêt, une autre crique avec une toute petite plage , encore magnifique, juste à coté de celle du matin. Je m’exerce à quelques plongeons. En général, les Brésiliens ne savent pas plonger (ou peu), et difficilement nager. La moitié prennent des flotteurs lorsqu’ils vont a l’eau. Puis, Lise et moi se mettons à l’avant du bateau pour être plus tranquille. Il faisait très beau le matin, mais ça s’est couvert l’après midi. On a même eu quelques gouttes de pluie. Dernière surprise, la note finale du bateau incluait le couvert artistique, le groupe de musicien dans la bateau. Comme je suis contre le fait de payer quelque chose de force lorsque nous ne sommes pas infromés, je ne les paye pas. Finalement, le gars me dit que c’est optionnel !! On en m avait pas encore fait le coup ! On aura tout vu !

Apres la balade en bateau, nous avons eu un peu de temps d’aller à la plage praia Do Jabaquara décrite précédemment. Arrivés la-bas, on se mets sur le sable, Lise voudrait rentrer de sa longue journée et moi, ; j’en profite pour faire un peu de jogging. Des jeunes jouent au volley ball à Pied sur la plage. Au soir, le restaurent, ‘le cafe parati’ est dans un cadre agréable (comme tous les autres restaurants de la ville), c’est bon mais sans plus.
Nous faisons une belle balade dans la ville de nuit, les ruelles éclairées, l’animation, etc.. Je regarde un artiste faisant des peintures à la bobonne, il est très doue et je lui prend une peinture pour 25 Réais.

Mardi 15 : Un peu la grasse matinée, on sent vraiment la fin du voyage approcher, difficile de se lever le matin, et fini la course comme au début. Apres le petit déjeuner, nous partons à la station, on aurait du se renseigner aussi sur les horaires mais finalement, il y a un bus toutes les demi heures pour Angra Dos Reis. Mais c’est un bus de proximité que nous prenons !! , un de ceux qui s arrêtent à tous les arrêts et fait des détours dans les villes. Nous aurions du prendre directement un bus pour Rio, avec climatisation, s’arrêtant uniquement à Angra Dos Reis. J ai le temps d acheter une bouteille d’eau et de retirer 600 Réais au distributeur (impossible de retirer plus). Lise m’attendait alors que le bus s apprêtait aà partir a 11H. le contrôleur semblait oublier de nous donner un ticket (5.25Reais). Mettez vous a droite dans le bus, pour la belle vue le long de la costa verde.

Nous arrivons au bout de 2 heures de voyage à Angra Dos Reis, porte d’entrée pour la magnifique ile de L’ihla Grande. A suivre…

Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste