Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1928355 ème voyageur depuis Jan 04. Connectés :2
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Bresil

L’Ihla Grande, Ile sauvage, petites criques aux eaux vert émeraude, un paradis sur terre ?

« S’il y avait un paradis sur terre, il n’est pas loin d’ici » s’était exclamé Amerigo Vespucci en contemplant la beauté de l’Ile, et nous voulons bien le croire !! Une Ile des plus sauvages, petites criques et petites plages quasi inaccessibles, ou seulement à pied, par un sentier côtier, par la jungle ou par bateau. La montagne et le pic derrière sont magnifiques. Des petites maisonnettes et des petites églises sur la plage où au bord de crique, l’eau vert émeraude. C est aussi très tranquille, mais de plus en plus touristique surtout dans le village (qui ne vit que du tourisme), mais encore préservés des grands hôtels touristiques qui défigurent le paysage. Magnifique, oui, mais du coté mer (vers le continent), la mer n’est pas les plus propres, débris, quelques déchets, des plateformes pétrolières au loin, et 5 tankers que vous pouvez voir en même temps à l’horizon. De plus c’est cher, le plus cher au brésil!! Tout est amené sur l’ile, (même prix que pendant le carnaval a Rio) mais finalement, c’est un détour obligé de tout voyage au Brésil ! Elle héberge d ailleurs l’une des plages les plus belles du Brésil, la plage de Lopez Mendes, large plage coté océan, s’étendant sur plusieurs kilomètres. La plupart des personnes y vont mais c’est tellement grand que vous pourrez quand même vous sentir seul (en semaine), Attention tout de même aux grandes vagues dans les océans. Pour moi, je préfère les petites plages au fond des criques du coté mer, en plus, vous avez l’autre cote au bout d’horizon, c’est plus cossu.

Arrivée à destination, le bus nous pose devant le port. Le ferry est à 15H30 (4 réais, 1H40), mais plusieurs plus petits bateaux de pécheurs font les aller retours a d autres horraires de la journée comme à 1H20 pour 10 Réais. C’est une aubaine, on est prêt à payer plus cher pour aller tout de suite se reposer sur l’Ihla grande. La ville de Angra Dos Reis n’est pas vraiment pas très attractive et présente peu d’intérêt.
Le bateau est bien rempli. Un autre couple de Français avec le fameux guide du routard et caméscope semble être un peu novice dans les voyages.

A l’arrivée, pendant que je récupère les sacs, Lise courre en première pour l’hôtel recommandé dans les guides. Le moins cher avec vue sur la mer. Peine perdue, c’est cher (120 Réais) pour une vue sur la mer, oui, mais avec un tas de pierre devant et aussi, la chambre est très sobre. Il vaut mieux mettre juste un peu plus cher pour beaucoup mieux. Pour nous, nous prendrons une chambre un peu en retrait avec un vue sur l’église, à 120 réais et tout confort (même le frigo a dispo). Le mieux, et le meilleur conseil, c’est de continuer à longer la plage a l’ouest et les prix des chambres diminuent au fur et à mesure que vous vous éloigner. Nous vous conseillons par exemple la poussada Pescadon à 140-150, qui est très très mignon, ça vaut le coup. Pendant le Week-end, il faut réserver absolument, les cariocas (habitants de Rio) viennent ici en réservant à l’avance.

L’après midi est déjà entamé et après un peu de repos a l’hôtel, nous allons de criques en criques vers la plage praia do abraaozinho. Le sentier côtier est très agréable, des petites maisons parsèment le bord. Au retour, nous prenons une caipirinha à un bar sur la plage.

Le soir, on se plante littéralement de resto….un effet mouton que nous avons suivi !! Plusieurs tables n’étaient pas encore servis, alors j’ai demandé combien de temps d’attente. Juste 20min, me répond t-on ! et 25min après, nous étions servis, même avant d’autres personnes qui étaient arrivés plus tôt (nous pensons que c’est par ce que nous avions demandé), Comme partout au brésil, les plats indiqués sont pour deux personnes, même si ce n’est pas toujours indiqué sur le menu (au cas ou vous prenez 2 plats pour 2). Pas de chance encore pour les voyageurs solitaires qui payent déjà plus cher leurs chambres d’hôtel. Bon, le plat était vraiment moyen (riz et poisson) pour le prix que l’on a payé, 30 Réais…. Dommage. Le lendemain, ça nous faisais déjà chier d’aller au restaurant pour pas très bien mangé, mais finalement, en prenant le restaurant suivant (notre premier était désormais vide), 11 réais par personne et c’était bien meilleur (NB, on était complètement entouré de couples d hommes).

Mercredi 16 : un levé du lit un peu plus tôt que d’habitude, 8H au petit déjeuner, nous nous faisons quelque sandwich pour le midi incognito. 9H départ pour la plage Lopes Mendes (oui, une des plus belles du pays !), à pied. Entre 2H30 et 3H. On s’enfonce dans la jungle et arrive à un petit col pour changer de baie, nous avons une super belle sur la baie et le village principal Vila do Abraao : voir la photo On descend sur la praia de palmas puis praia de mangues voir le plan. C est 2 petites plages sont magnifiques, et d’après nous, plus jolies que Lopez Mendes où nous arrivons Apres 3H, 3h30, de marche tranquille : la terre promise ?! C est quand même une déception, bien qu’elle soit très belle, elle n’est pas aussi grandiose que l’on imaginait. Les brésiliens doivent préférer probablement les grandes plages et les grosses vagues. Là, repos ; plage, marche, baignade en sont les principales activités. Je perds même mon bandana dans les rouleaux de l’océan. Il nous accompagnez depuis bankok ou j en avais acheter 3 pour 45 Baths (entre un euro et un dollar). Pour le retour au village. Lise prend le bateau taxi, sur la plage Praia do mangues. Il y en a un toutes les demi heures. Par contre, N’achetez pas votre billet à l’avance, sinon, vous serait contraint à ses horaires. C’est 10 l’aller simple, et 15 aller retour.
Pour ma part, je continue a pied et je m’arrête un quart d heure à la praia de palmas que j avais bien aimé. Sur le chemin du retour, un brésilien seul de Sao paulo veut faire la causette. Il parle espagnol alors on peut parler un peu plus (c’est quand même difficile vu mon Espagnol). J’avais donné rendez vous à Lise au bar sur la plage. Elle n’y était pas encore, elle prenait sa douche. Ensuite, la pluie est arrivée lorsque l’on prenait notre caipirinha sur la plage. Mais ça n’a pas duré.

Voilà, Le lendemain, jeudi 17, nous retournons sur Rio prendre notre vol. Le Ferry est à 9H, mais nous prenons un autre bateau plus petit pour Mangaratiba. On doit remorquer une petite barque tombée en panne. Les organisateurs nous font une correspondance avec un mini-bus avec retour à l’hôtel sur Rio pour 40 Réais. Prix raisonnable et ça nous fait gagner du temps. Je monte devant, la climatisation ne marche pas mais tant pis. On pique même du nez avec Lise, la route est jolie à part la centrale électrique sur la côte. Puis, viennent la grosse autoroute et la banlieue sale de Rio. Le chauffeur finalement ne sais pas du tout l’endroit de notre hôtel et prend l’avenue de la plage pour nous déposer sur la rue perpendiculaire. On accepte, nous sommes les premiers à descendre. Mais je ne me figurais pas qu’il y avait quand même un quart d’heure à pied. J’avais que le petit sac à dos de Lise, donc ce n’était pas trop pénible (super léger) ;-). Mon gros sac à dos avec la tente nous attend au Youth hôtel, (auberge de Jeunesse).

A suivre.

Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste