Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1928223 ème voyageur depuis Jan 04. Connecté : 1
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Bresil

Dernier jour du voyage à Rio avant le grand retour – écrit au retour

Que d’émotions après un an de voyage, on est partagé entre d’un coté, rentrer en France et revoir nos parents, et de l’autre, non pas de vouloir continuer ce voyage qui nous a trop fatigué, mais de savoir que c’est maintenant la fin du rêve. Nous avons un emploi du temps chargé pour ce dernier jour, pourtant, nous ne ferons même pas la moitié peut être déjà un serrement au cœur de quitter tout ça.
Jeudi 17 février, Le mini bus nous dépose sur l’avenue de Copacabana, et nous avons un quart d’heure à pied pour rejoindre le Youth hôtel. Ouf ! Nos sacs que nous avions laissés depuis presque 10 jours sont toujours là. Après avoir repris toutes nos affaires pour les monter dans la chambre où la climatisation ne fonctionne que le soir et matin, et aussi pris une douche, nous ressortons dans l’espoir de monter au pain de sucre dans l’après midi. Malheureusement, le ciel s’est couvert et le pain de sucre est désormais dans les nuages, tant pis, nous irons demain. La sortie pour les favelas nous intéresse, mais pour 3 heures de visite, ça reste cher (70 réais), pratiqué dans la plupart des agences, Finalement, on ne le fera pas. Idem pour le match de foot dans le stadium le plus grand du monde (200 000 personnes en capacité), il n’y a pas de match de foot ce soir là. Une visite aussi des magnifiques églises dans le centro ?, à 100 mètres de notre ancien hôtel, le Casablanca, pendant le carnaval, mais des touristes s’étant fait braquer la bas, nous ne voulons pas jouer avec le feu le dernier jour.
J’essaye de trouver un bureau de change pour changer mes 12 pesos argentins, et les 100 guaranis. Mes pesos argentins sont changés à 0.7, mes guaranis, personne ne me les accepte, pourtant, ça représente presque 15 euros. Tant pis, je mettrai le billet en souvenir sous cadre.
Nous faisons quelques boutiques pour terminer les achats avant le retour, nous achetons des CDs des chanteurs les plus connus du brésil comme Tom Jobin, et aussi skank à 30 réais, alors que 5 minutes plus loin, nous le trouvons a 9 Réais seulement. nous achetons aussi la musique de sambas de Enredo 2005, la musique du carnaval. On trouve aussi un CD de plus de 700 photos du carnaval de Rio, nos amis Pierre et Ana, sont même sur les photos. Nous confirmons aussi les vols. Le vol est décalé d'une heure, puis j'ai un gros moment de doute, l'opératrice m'a t-elle dit 21H ou 9H?!!

En alternative du pain de sucre, nous allons sur la plage de copacabana. Je cherche des sarongs (paréo) que j’avais vu la première fois à Rio, mais difficile de remettre la main dessus, un pauvre colporteur essaye en vain de trouver celui qui me plait. Finalement, ce sera un autre vendeur ambulant sur la plage qui fera mon bonheur. Je prend 2 paréos pour 25 réais. Je prend un bain à la mer, donc j'ai besoin de retourner à l'hotel pour une douche, et Lise a maintenant faim. On mange dans un restaurant avec formule au kilo à 16 réais/kg. On est vite callés. Le soir, je veux profiter une dernière fois du Brésil de nuit, et de Copacabana, en se baladant sur l’avenue piétonne. Malheureusement, Lise est fatiguée, et insiste pour rentrer à 9H30. Tant pis, j’en aurai déjà bien profité.

Dernier jour, 18 Février : Grasse matinée jusquèà 9H. Le petit déjeuner n 'est pas terrible, mais c'est une auberge de jeunesse, 100 réais, c'est cher mais il n'y a que là où les sacs sont gardés.
Nous prenons notre temps, le ciel est dégagé pour le pain de sucre mais tout de même un peu brumeux. 2 téléphériques permettent d’y accéder, ou alors, vous pouvez y aller à pied et sauter le premier. Environ 30 réais chacun aller retour. Beaucoup d’autres touristes de tours organisés sont aussi là avec des guides pour nous faire un peu d’explication. Inutile de vous dire que la vue est imprenable d’en haut. Mais peut être que celle du Christ est encore plus belle. Des alpinistes finissent de monter le pain à la corde et mousqueton. Juste avant de descendre, les nuages s’accrochent sur le sommet, nous sommes arrivé juste à temps.
A la descente, nous reprenons le même bus 492 (ou 491) pour Copacabana, par contre, c est l’autre qui fallait prendre, celui-ci va bien à Copacabana, mais fait un détour par le jardin botanique, intéressant mais nous ne sommes pas motivés pour aller voir des fleurs le dernier jour de notre voyage. D autres touristes se sont fait avoir comme nous mais prennent plus ceci sur le ton de la rigolade, ils sont en vacances, nous aussi, mais en fin de vacances ! On s’arrête à Ipanema, et même avant, à Lebon, encore plus classe, plus riche, personne sur la plage, même si c est aussi beau, pas de doutes, les cariocas ont leur habitude d’emplacement plutot a Ipanema et Copacabana.
Il est déjà 14H, Nous nous décidons de refaire la plage de Ipanema. Lise se fait piquer par une guèpe sous le pied. Nous nous posons une demi heure, puis, nous retournons vers la pointe entre Ipanema, et Copacabana, et pour finir, un verre sur l’avenue piétonne de copacabana. Toujours avec une caipirinha pour moi, et un jus de fruit pour Lise. On se fait accoster par les derniers marchands ambulants qui veulent nous vendre des pots à mate ou à tabac, où une sorte d’harpe pour apprendre à jouer, et quand je lui ai dit un prix dérisoire pour ne pas l’acheter (il insistait pour que je lui donne un prix), il s’est énervé. Retour à l’hôtel pour le grand Retour… Que d’émotions après un an de voyage, on est partagé entre rentrer en France et revoir nos parents, et, non pas de vouloir continuer ce voyage qui nous a trop fatigué, mais de savoir que c est maintenant la fin du rêve.


Recit précédent -
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste