Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1943745 ème voyageur depuis Jan 04. Connecté : 1
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Indonesie

De Bali aux îles Gili (Lombok), snorkeling et soleil vert!? - 19/07/2004

Après une journée de transports hier jusqu'à Senggigi sur l'île de Lombok, nous avons débarqué sur Gili Tranwangan, une petite île paradisiaque de 3-4 kilomètres de diamètre pas plus, au large de Lombok où seuls les vélos et les charettes à bois circulent. Nous nous sommes adonnés au snorkeling où bien que les coraux font défaut, nous avons pu voir des poissons plus difficiles à voir comme le lion fish, quelques murènes, une limace de mer (excellent!). Enfin, le coucher de soleil s'est soldé par un soleil vert...

Nous sommes partis hier vers 8H40 et avons décidé de prendre un taxi pour la station de bus de Denpasar, "capitale" de Bali. Cela nous faisait gagner beacoup de temps, car nous évitions au moins 2 bemos (minibus en Indonésie). Surtout que nous sommes toujours 4 car nous suivons les 2 jeunes touristes français depuis un mois, Fred et Fanny. 50 000 la course, ça va. Arrivés à la station, même scène que d'habitude malheureusement, ils nous refilent un prix touriste à 100 000 pour les 4, que nous négocions finalement à 60 000. Même ce prix là est trop élevé. Du coup, au lieu de se faire arnaquer par ces balinais peu scrupuleux, nous continuons avec le taxi qui nous avait proposé 100 000 lui aussi. En effet, quand je lui ai demandé le prix de la course jusqu'à la station de bus, c'était 50 000 soit juste 3000 de plus que le compteur. Cela montre qu'il y a tout de même des gens honnêtes dans ce pays! De plus, le taxi est bien plus rapide (pas besoin de s'arrêter toutes les 5 minutes pour prendre du monde) et plus confortable! Le taxi cherche un petit endroit tranquille pour débrancher son compteur kilométrique. En effet, il ne gagne que 20% des courses qu'il réalise, et il doit payer en plus sa licence, quelque chose comme 200 ou 400 000. Il ne savait pas très bien parler anglais et il n'était pas très bavard sur ce coup là quand on lui posait des questions. Je le voyais stresser quand on passait près des flics, à ranger rapide sa carte de chauffeur de l'avant de la voiture.

Nous arrivons avec 1 heure d'avance (10H15) et ça tombe bien, car le ferry partait à 10H30 au lieu de 11H30. Une ruée de vendeurs se précipite vers nous pour nous vendre les tickets de ferry, mais nous connaissons la combine, nous allons directement au ticket office et c'est là qu'ils nous engueulent à nouveau lorsque nous ne leur achetions pas les billets auprès de leur agence en criant "bullshit, ...!!!". Nous rencontrons d'autres Français que nous avions rencontrés à Bandung, plus d'une semaine plus tôt. Ils s'étaient fait piquer tout leur argent, carte de crédit,... à Borobudur dans une minibus. Faut dire, leur portefeuille était sur la poche de short de côté. A ne jamais faire bien sûr!!!

Le bateau est bondé, car les personnes rentrent de vacances (hier, c'est le dernier jour de vacances... ils avaient en tout 2 semaines), ils dorment allongés sur plusieurs places en même temps. Lise pense que nous avions des places VIP vu le prix payé : 15 000, mais on ne va même pas demander pour entrer dans la 1er classe, je ne sais pas pourquoi..?! Nous sommes à l'avant du bateau, mais il fait bien trop chaud pour tenir. Nous rencontrons des Anglais qui comptent passer leur dive master au Gili. Ils ont acheté un ticket pour 100 000 pour Senggigi. Nous, ça ne nous aura coûté que 35 chacun en prenant séparément.

Je trouve une petite place dans le bateau pour dormir. Les vagues le font tanger. Je propose ma place à Lise. J'en trouve une autre de libre avant qu'un pépé revienne récupérer sa place. C'est dommage pour sa famille, il n'occupe plus que 5 places pour 3 au lieu de 6.. alors il me bourre sur le côté. Quel mentalité!!

Nous arrivons vers 15H40 (départ vers 10H45), soit 1 heure de retard pratiquement. L'île de Lombok est magnifique. Il fait beaucoup plus sec, mais la côte est bordée de cocotiers. L'île est très souvent dans les nuages. Cependant, cela donne un caractère mystérieux au paysage. Il n'y a pas beaucoup d'eau. Des pêcheurs dans l'eau sont installés juste à 15 mètres du passage du bateau.

A notre arrivée, des enfants se dépêchent de sauter dans le ferry pour aller récupérer des canettes. A notre descente, nous sommes vite accostés par des chauffeurs. Nous négocions à 20000 Rps par personne pour aller directement à Senggiggi et éviter deux changements de minibus. Le chauffeur se rétracte au dernier moment. Il faut payer plus cher ou attendre le prochain ferry (2 heures après). Le ton monte un peu. Nous finissons par prendre 5 personnes de plus (des locaux) qui paient certainement beaucoup moins que nous pour le transport privé jusqu'à chez eux. Juste avant, un bus de touristes part, il demande 35 alors que je ne veux payer que 20. Tant pis. Nous sommes dimanche et ça se voit : sur la route, nous croisons deux parades de mariage. Nous croisons aussi des poteaux en plein mileu de la voie en fin de construction. Nous déposons les locaux puis continuons sur Senggigi que nous atteignons en une bonne heure.

L'entrée de notre hôtel ne paye pas de mine, mais l'intérieur est constitué de bungalows avec verdure très sympathiques. Tout cela pour 40 000 seulement. Nous arrivons suffisament tôt pour aller à la plage et assister au coucher de soleil. Mais quelle surprise!! Tous les locaux sont de sortie pour ce dimanche de fin de vacances, et il est difficile d'avancer dans le parking de mobylettes. Une monde fou sur la plage, les locaux en canoës, tubing, etc... l'endroit est excellent pour le coucher de soleil sur le mont culminant de Bali (à cause des nuages, on l'aperçoit seulement au coucher).
On se fait accoster de tous les côtés pour se faire vendre un truc, soit objet soit transport, mais nous avons l'habitude.

Après le retour à l'hôtel pour prendre une douche, plusieurs restos s'offrent à nous. Un vide et un plein, tous les 2 offrent des pancakes en dessert. Nous prenons le plus rempli en pensant que le vide n'est pas si bon que cela. Malheureusement, l'attente pour les plats est exorbitante. 1 heure d'attente pour le plat principal et le même temps pour les pancakes après avoir haussé le ton en demandant d'apporter l'addition et de me dire le prix d'un pancake. Lise n'en pouvait plus, elle est rentrée à l'hôtel vers 21H30. Je lui amènerai son delicieux pancake à la banane et au miel dans la chambre.

Ce matin, on se lève vers 7H30 et j'en profite pour frapper à la porte des 2 zigotos si jamais ils veulent aller faire du snorkeling avant d'aller à Gili islands. Très bon petit déj', on loue peut-être un peu cher le matériel (masque, snorkel et palme) : 15 la demi-journée.
On prend un bemo pour le windi cottage là. Le chauffeur demande 10 000 alors que la course local ne coûte que 6000 pour 4. Pourquoi sont-ils toujours tous comme ça? C'est décevant. Bref, l'endroit où nous allons est supposé le meilleur spot de snorkeling mais c'est aussi décevant au niveau coraux. Juste quelques poissons tricolores, une anémonde où loge des anémonde fish type Némo. Par contre, la plage est magnifique.
Fanny prend son temps pour bronzer tandis que je m'amuse toute la matinée à prendre des photos avec l'étui étanche que nous avons acheté à un prix exorbitant aussi à Singapour. Pas de chance, Lise l'utilise aussi et il passe en test monde, impossible de l'éteindre et en appuyant sur les boutons, nous faisons un reset total, ce qui me vide mes photos. Je n'ai perdu que la journée d'hier, heureusement.

Retour vers 11H30. On prend une douche, passe chercher de l'argent et je retire 4 000 000 roupia avec ma visa premier à la banque en espérant que cela sera plus intéressant que de retirer 4 x 1000 000 (plafond de retrait) à l'ATM.

Le gars avec lequel j'ai négocié 35 par personne pour l'aller aux îles Gili en bateau de Sengigi retourne sa chemise et c'est 40 à nouveau. Impossible de le faire changer d'avis même à 37.5. Du coup, nous partons vers la plage et nous n'avions même pas fait la distance que nous trouvons une "boss" proposant 42, soit 165 pour 4. Impossible de faire baisser à 160, nous reprenons. Même si c'est 5000 plus cher, au moins, elle ne revient pas sur son prix. Je négocie quand même et récupère 1 bouteille d'eau gratis!

La côte de Lombok que nous longeons est magnique, nous retrouvons la plage de ce matin. Sur le bateau transformé à la main en trimaran, nous nous prenions de l'eau sur la figure, mais c'est sympa. Arrivée sur l'île en accostant sur la plage. Après un peu de recherche, nous trouvons 2 bungalows très sympatiques à 60 (enfin, l'un était à 120 avec l'air climatisé, mais ristourne à 60 juste en utilisant le fan).

Nous mangeons au petit resto de l'hôtel pour pas trop cher vu le prix des autres restos donnant sur la plage. Ensuite, plage. J'en profite pour faire un peu de snorkeling qui n'a rien de snorkeling dans 20 cms d'eau, mais le rocher dans l'eau révélait d'innombrables créatures : butterfly fish, cleaner fish, lion fish, murène, limace de mer. Je n'en revenait pas. J'y retourne demain. Je suis resté un bon moment pour les prendre en photo.

Au retour, nous montons au sommet de l'île (20 minutes, peut-être juste 100), mais le ciel était très dégagé, on voyait le flanc du volcan de Bali. Et aussi, un disque très rouge s'enfonçant dans la mer avec un régal : un dernier rayon vert clair appelé le soleil vert.

Ce soir, nous prenons un verre à 4 dans un bar où nous pouvons voir Shrek 2. J'en profite pour manger de très bonnes Fajitas (bien que sans guacamole) pour 38 +3, ces radins font même payer le fajita supplémentaire.

Nous restons quelques jours sur cette île avant de quitter nos copains (cela faisait 2 semaines que nous voyagions avec eux) et de continuer plus à l'est. Nous ne ferons probablement pas le Rinjani, 3-4 jours de marche pour atteindre un superbe volcan avec lac dans le cratère, non pas à cause de la longueur mais à cause des nuages qui s'accrochent très tôt le matin et aussi aux aggressions que nous pouvons entendre sur le chemin. Et puis, prendre un guide revient trop cher : 750 000.

A bientôt.

Lise et Nicolas.


Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste