Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1943495 ème voyageur depuis Jan 04. Connectés :4
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Carnet de voyage : Indonesie

Traversée de Flores : volcans, lacs, villages traditionnels et superbes paysages - 02/08/2004

Bonjour à tous!

Traversée éclair de Flores en 5 jours. Au programme : du bus évidemment, mais sur une route qui traverse l'île très scénique, location de moto pour découvrir Flores par nous même, marche dans les cratères de volcans et surtout visite des lacs colorés de cratères : Wawo Mudha et le Kelimutu. Mais aussi suite de notre aventure appareil photo...

Nous partons demain en bateau pour les îles Alor et Solor. Nous devrions rejoindre Kupang (Timor occidental) la semaine prochaine.

Nous nous attendions à une grande ville à notre arrivée sur Flores. Nous trouvons un port de pêche bien tranquille à Labanbajo. Les hôtels sont de qualité moyenne, mais la vue sur le port et la baie mais aussi une bonne douche font tout oublier. Nous essayons de reparer notre appareil photo : nous essayons de rincer l'USB avec de l'eau claire. Mais pas de changement, notre appareil reste bloqué sur l'USB. Le réparateur local est bien surpris de nous voir mettre de l'eau dans notre appareil. Cela ne nous empêche pas de passer une bonne soirée à Nirwana restaurant : beau coucher de soleil et très bonne nourriture.

L'île est majoritairement catholique, mais cela n'empêche : à 5H00, le muezzin nous réveille, mais c'est toujours mieux que le bruit de moteur!! Nous avons eu aussi un peu froid cette nuit, grosse surprise!
br> Mercredi est une longue journée. Départ à 6H30 (le bus est à l'heure!!!) pour 10 heures de bus (40000 rupiahs). La route est magnifique. Les paysages sont très variés car on grimpe! On passe du tropical, au pin, à une sorte de bush australien. Super! Toutefois, la route n'arrête pas de tourner. Le chauffeur a beau ne pas rouler trop vite, certains sont malades. Mais nous oublions tout, même les sièges inconfortables, car Nicolas a réparé notre appareil photo!!! Avec un petit tournevis, il a bidouillé un peu avec l'USB et a réussi à débloquer le faux contact. Il se rebloque de temps en temps, mais il faut 2 secondes pour le débloquer. Nous sommes hyper contents, car à Flores, on ne trouvera pas d'appareil photo numérique. Nous reprenons notre frénésie de photos.

Nous sommes vraiment bien contents d'arriver à Bajawa. La derniere heure est particulièrement pénible, car le bus est bondé. On respire à peine ou on sent la transpiration. Les hôtels sont assez chers pour la qualité des chambres. Nicolas trouve le Bintang Wisata à 60000 Rupiahs la nuit. Difficle de prendre une douche froide avec les températures de dehors. Nous resortons la polaire pour aller manger.

Bajawa est sans charme particulier. Les restaurants sont assez bons et remplis de touristes et surtout des Français. On ne rencontre que ça ici. La plupart des touristes ont loue une jeep avec chauffeur pour faire la traversee de Flores. Peu de gens prennent les transports locaux. La nuit est vraiment fraîche et assez bruyante. La salle des fêtes est à côté de l'hôtel!

Le lendemain (jeudi) nous louons une moto (60000 la journée). Nous montons au Danau Wawo Mudha. Nous passons par un petit village où l'on nous invite pour boire un café. Sympa. Commence ensuite une petite grimpette sur un chemin de terre. La vue sur les volcans environnants apparaît. Un très beau spectacle, surtout que l'un d'entre eux est toujours en activité. Au sommet, des cratères ùu des paysans ont installé leur maison et leur champ. L'un d'eux est rentré en activité en 2001, laissant des lacs colorés. Cette année, ils sont tous orange. Nous sommes assez impressionnés et nous aprécions vraiment la balade là haut. Une très bonne matinée.

Le temps de revenir à Bajawa pour reprendre un peu de liquide et nous partons vers le pays de Lio avec ses villages traditionnels animistes. La route qui y mène passe près du volcan Iniere sur lequel on voit bien les coulées de lave rouges. Nous passons ensuite du côté de la mer. Nous retrouvons la végétation tropicale. Le village de Bena est le plus spctaculaire par son cadre et ses maisons bien entretenues (peut-être trop pour nous, on dirait un village pour touristes), et pourtant, pas de guide là bas et personne pour parler anglais. Du coup, nous n'apprenons pas grand chose sur le village et ses traditions animistes. Tans pis, nous poursuivons vers Nage sur une route vraiment très jolie.

En route, nous nous arrêtons à une piscine naturelle à l'eau agréablement chauffée par le volcan. Nous rentrons à 18Hh00, ravis de notre journée et charmés par la région. Nous décidons de ne pas aller à Riung et ses 17 îles. Le snorkeling est censé être beau, mais nous avons des avis divergeants dessus. Pour sûr, le bateau est à 25 euros la journée. Mais après, selon l'humeur du capitaine, soit on a une bonne journée de snorkeling, soit on a une courte journée avec des spots pas terribles et au final beaucoup de transport pour s'y rendre, des logements assez rudimentaires et une excursion de qualité médiocre.

Le vendredi nous surpend : nous prenons à nouveau le bus à 6H30 pour Moni. La route est encore très jolie. Nous traversons Ende, une petite ville pour l'Indonésie mais très grande pour Flores, du coup elle a droit à son aéroport! Le cadre bord de mer entouré de volcan est là aussi très jolie, mais rien à faire ici, nous poursuivons notre route. Nous n'avons que 5 heures de bus aujourd'hui, du coup nous arrivons à 11H30 dans le petit village de Moni au pied du volcan Kelimutu (LE site touristique de la région). Nous profitons de l'après-midi pour louer une moto (encore une!) et nous nous rendons jusqu'au village traditionnel de Nggela. Peu de touristes s'y rendent en ce moment, car sur la route, un pont s'est effondré en partie. Ca n'empêche pas les transports locaux de traverser le pont branlant, mais Lise est impressionnée juste en passant à pied! La route est encore tres scénique. Incroyable comme il est agréable de se promener en moto n'importe où sur cette île en n'étant jamais blasé par les paysages.

Il faut redescendre vers la mer pour arriver à Nggela qui a un cadre encore plus joli que Bena. De plus, le village est quasiment le même et ici, nous rencontrons les villageois. D'accord, ils essaient tous de nous vendre leurs ikats (tissages), mais au moins, c'est un vrai village vivant! Le chef du village, Thomas, nous accueille, mais la conversation est limitée. Dommage! Sur le retour, nous nous arrêtons à Wolowaru dans une école privée qui donne des cours d'anglais. Nous discutons pendant une heure avec les élèves (débutants). Encore une bonne journée! Nous finissons par un resto (les prix flambent ici!) où nous rencontrons encore des Français. Mais ils sont partout ceux-la!

Samedi, réveil difficile à 3H30 (au lieu de 4H00!!) pour aller voir le lever de soleil au sommet du Kelimutu. Après 45 minutes de minibus, nous prenons un café avant de partir pour la grimpette (facile) finale de 25 minutes. Il fait froid. Je suis bien contente d'avoir mon sac de couchage. Heureusement que c'est la pleine lune aujourd'hui, car nous avons oublié notre lampe de poche. Au point de vue, beaucoup de touristes tentant de se réchauffer. Le lever de soleil est beau. De jolies couleurs, mais un vent! A 8H00, beaucoup de touristes redescendent prendre le petit déj' mais nous décidons de rester. L'attraction réside dans les trois lacs de cratère de couleur turquoise, chocolat et noire (cette année, mais ça change). Et à 8H00, ils ne sont pas encore au soleil, les couleurs ne ressortent pas très bien. Nous faisons le tour des lacs turquoise et chocolat. Le chemin est assez impressionnant, mais les vues valent le coup. Les lacs sont totalement éclairés à 9H00 et le spectacle prend vraiment sa dimension. A cette heure là, il n'y a plus de touristes, nous avons les lacs pour nous tout seuls. Génial!

Un tour vers le petit lac noir et nous commençons notre descente vers 9H30 (13km à pied). On nous recommende un raccourci vers Pome. Ne le prenez surtout pas si vous cherchez un raccourci et si vous n'avez pas encore manger! Nous sommes arrivés à l'hôtel à 13H30!!! Mais sinon, la marche est vraiment sympa au milieu des champs, en passant par des petits villages (dont Pome). Mais qu'est-ce qu'on a chaud! Surtout qu'à la place d'un chemin qui descend tout le long, le "raccourci du km 11" nous fait descendre, monter. Nous ne sommes pas les seuls à prendre ce pseudo raccourci et comme il y a plein de petits chemins qui partent un peu partout, aucun touriste ne prend le même pour descendre. Nous finissons par arriver aux cascades de Moni, mais d'autres touristes ont pris un bemo car ils sont arrivés assez loin de Moni sur la route!

Malgré l'heure tardive, l'hôtel nous sert quand même notre petit déj'. Mais avant, nous passons sous la douche. Elle est bien froide, mais qu'est ce que ça fait du bien!! Il ne nous reste plus qu'à prendre le bus pour Maumere. Nous l'attendons 1 heure et quand nous croyons être enfin partis à 15H00, nous nous arrêtons pour changer de pneu! Ensuite, en plus du traditionnel chargement-déchargement de bagages, nous avons droit à une sacrée équipe de rigolos entre le chauffeur qui se croit sur le Paris-Dakar (je me demande toujours comment nous n'avons pas renversé de moto sur notre chemin surtout quand on roulait de nuit!!) et les deux gars qui s'occupent des bagages et de l'argent qui n'arrêtaient pas de passer de l'avant à l'arrière du bus en passant par l'extérieur. La route est une nouvelle fois très jolie, surtout que l'on est redescendu au niveau de la mer.

A 19H30, nous arrivons enfin à Maumere. Le bus nous dépose juste devant l'hôtel. Les hôtels sont assez remplis. On nous demande 62000 Rupiahs pour une chambre vieillote et sans possibilité de prendre une douche, sauf au baquet. Une première pour ce prix!! Nous prenons finalement un hôtel à 50000 Rupiahs, guère moins bien. Les restos affichent aussi des prix peu attractifs pour la nourriture que l'on a. Arrêtons de se plaindre. Dans trois semaines, nous serons en Autralie et nous regretterons même notre hôtel de Maumere à 5 euros!!

Maumere est la capitale administrative de l'île, mais elle n'en a pas l'air. On se croirait limite au Cambodge, mais tout de même, il y a de belles voitures (c'est l'endroit où nous en voyons le plus). Flores est vraiment peu peuplée comparée aux autres îles et tout comme Sumatra, elle semble oubliée de Jakarta. Tout le monde parait pauvre ici. Pas tout à fait oubliée quand même, car les routes sont en bonne état et il y a des aéroports!

Aujourd'hui dimanche, il ne faut pas être pressé pour aller reserver un avion. Entre les offices qui ouvrent en retard et les connections téléphoniques qui plantent, la réservation de notre vol de retour Kupang-Bali (46 euros) demande pas mal d'effort à Lise. Pendant ce temps, Nicolas squatte l'internet café pour vider notre stock de photos. Ce n'est pas dans les îles Alor que l'on retrouvera un internet café. Nous faisons aussi le plein d'argent (4'500'000). L'ATM a un maximum de retrait par opération de 1'500'000 Rupiahs. D'habitude, c'est 1'000'000 ou pire 500'000 et quand on regarde son relevé de compte, on voit que les frais bancaires sont élevés (environ 6 euros pour 100 euros de retrait!!!!!). Enfin bon, on n'allait pas amener un an de voyage en cash!!! Quelques petites choses à régler et nous partons pour le port de Larankuta, tout à l'est de Flores d'où normalement un bateau part demain matin. Enfin, on espère, car ici, impossible d'avoir des renseignements fiables sur les bateaux partant pour Alor. Tout le monde vous dit des choses différentes.
Alors on croise les doigts.

Nous sommes assez contents de quitter Flores. L'île est très belle et nous recommendons vivement la traversée de l'île, mais Flores est très mal mise en valeur. La qualité du service pour touristes est vraiment très moyenne pour le prix (par rapport à Bali ou Java) et beaucoup de gens essaient de vous escroquer. Ce n'est même plus des prix pour touristes, tellement la somme demandée (même si ce n'est pas la ruine pour nous) est importante pour la qualité du service (en comparant avec les autres pays d'Asie que l'on a fait), surtout quand on connaît le niveau de vie ici. La plupart des touristes indépendants nous ont fait la même réflexion. Le mieux est soit d'avoir son propre véhicule (la moto serait vraiment parfaite pour Flores), soit de prendre un voyage organisé avec une BONNE agence, car ici, tout le monde veut faire guide. Il faut dire que la location d'une voiture avec chauffeur et guide pour la journée coûte 35 euros (difficilement négociable) quand un prof gagne 60 euros par mois.

A priori, pas de mail pendant une semaine et demi!

Lise et Nicolas.


Recit précédent - Recit suivant
Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste