Tribu Masai au Kenya. Cliquez pour agrandir


Bienvenue au 1939212 ème voyageur depuis Jan 04. Connecté : 1
Retour de Sicile en Octobre 2007, les photos !!

Laguna Verde a la frontière chili-bolivie - Cliquez
Page des Nouveautés sur le site
Qui sommes nous?
Albums tour du monde et précédents voyages
Carnet de voyage
Infos pour le tour du Monde : Objectifs, Itinéraire, Budget, Billets d'Avion, Formalités, Assurances, Internet
Infos pour préparer un voyage : Equipement, Santée, En cas de Besoin, Garder contact, Visas, Sécurité, Santée
Bilan de notre tour du Monde, notre retour en france, Partage de notre experience des voyages
Iles Uros sur le lac Titicaca (pérou) - Cliquez
Invitation aux voyages - Infos générales sur la culture de différent pays
Accueil
Nos pays, sites, endroits préférés, Nos coups de coeur, les meilleurs moments et les piresCartes, plans, informations des parcs NationauxNotre récits de Week-end autour de NiceNotre retour du de voyage du Tour du Monde, Installation à Nice, premiers mois, Changement de personnalitésInternet, Ordinateurs : cybercafés pour garder contact, stockage des photos numériques, comment créer et mettre à jour son site Internet?Livre d'or - Ecrivez nous un mot!Budget par pays pendant un tour du MondeComment voyager dans le Monde, la meilleure façcon
Chercher dans le site

Judaisme


Les Juifs sont le peuple du livre, c'est-à-dire de la bible hébraïque, et la Torah est la pierre angulaire de la foi juive. Elle fut promulguée comme constitution de la vie religieuse des Juifs par Esdras le scribe.

Les 10 commandements, La Torah, Le Talmud, Definition

Les 10 commandements

A l'origine existe un peuple et surtout un législateur, le prophète Moïse. Les écrits postérieurs et la tradition lui attribuent l'essentiel, le cœur, le fondement de la religion. Moïse est "l'Interlocuteur" de Dieu, le dépositaire de l'alliance de Yahvé et du peuple élu.

   Dictés par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï, les dix commandements sont les prescriptions sur lesquelles repose l'alliance entre Dieu et son peuple. Ce décalogue est le fondement de la loi hébraïque.

 

 

On le trouve dans l'Exode 20: 1-17 et est résumé ainsi:

1) Je suis l'éternel ton Dieu qui t'a fait sortir du pays d'Egypte.
2) Tu n'auras pas d'autre Dieu que moi. Tu ne feras point d'idole.
3) Tu n'invoqueras point le nom de l'Eternel en vain.
4) Souviens toi du Sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras, mais le septième tu te reposeras.
5) Honore ton père et ta mère.
6) Tu ne tueras pas.
7) Tu ne commettras pas d'adultère.
8) Tu ne voleras pas.
9) Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
10) Tu ne convoiteras pas le bien d'autrui.


Moïse annonce les dix commandements qui représentent la révélation absolue de l'alliance avec Dieu.

Top

La Torah

Au fil des âges, les textes sacrés des juifs ont été regroupés en 3 sections qui constituent le canon des écritures:

I. La Torah (loi) composée des 5 livres de Moïse ou Pentateuque: (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome)

 

 

II. Les Neviîm (prophètes) composés de textes purement prophétiques et historiques, les livres de Josué, des juges, de Samuel et des Rois rangés sous l'appellation de "premiers prophètes" pour les distinguer des "prophètes postérieurs", Isaïe, Jérémie et Ezéchiel (les trois grands prophètes) et Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habakuk, Sophonie, Aggée, Zacharie et Malachie (les douze petits prophètes).

III. Les Kétouvim (hagiographes) composés des Psaumes, Proverbes, livre de Job, Ruth, les Lamentations, L'ecclésiaste, Daniel, Esdras, Néhémie et les chroniques ainsi que le Cantique des cantiques auquel s'ajoute le livre d'Esther.

Mais certains livres sont exclus du canon: Les Maccabées, le livre de Tobie, Judith, la sagesse de ben Sirach étaient des écrits trop tardifs, trop récents pour acquérir un statut sacré et reçurent le nom d'apocryphes (cachés).

Top

Talmud (enseignements)

Plus tard vers 100 avant J.C. les Pharisiens firent des interprétations orales de la Torah qui furent misent par écrit à la fin du IIème siècle et constituent la Mishna (enseignement). Vers la même période des commentaires littéraires, allégoriques et philosophiques de la Torah effectués par les rabbins donna naissance au Midrash.

A la fin du Vème siècle en raison du danger des persécutions romaines, les enseignements furent réunis dans une compilation nommée Gemara (complément).

La Mishna et la Gemara forment ensemble l'énorme recueil qu'on appelle le Talmud qui est la mémoire et la spécificité du Judaïsme.

Dans la tradition rabbinique, la Torah est "un instrument de purification" offert aux hommes.

Top

Complement sur le Pentateuque :

1) La Genèse est le premier livre fondateur du peuple d'Israël, il raconte le préhistoire du peuple hébreu depuis la création du monde jusqu'à la mort de Joseph et la prophétie du retour à la terre promise.

2) L'Exode raconte des épisodes qui concernent à la fois Israël et l'Egypte, avec deux événements marquant qui sont la libération de l'esclavage en Egypte et la conclusion de l'alliance de Yahvé avec Moïse sur le mont Sinaï. L'Exode est le livre qui contient la plus grande variété de genres, narrations d'événements, contes, poésies, généalogies, textes législatifs, rites culturels et préceptes moraux.

3) Le Lévitique nommé ainsi puisque la tribu de Lévi est la tribu des prêtres chargés de la religion et que ce livre rassemble des collections variées de coutumes anciennes et récentes concernant le culte, la sacerdoce et les lois religieuses.

4) Les Nombres ainsi nommé parce qu'il comporte dans ses premières pages le dénombrement de toute la communauté des enfants d'Israël, c'est l'histoire de la transformation du peuple d'Israël en une communauté sainte.

5) Le Deutéronome(seconde loi) fait figure de réédition de la loi mosaïque et est un discours d'adieu de Moïse à son peuple. Il se termine par de cantique de Moïse.

* Liens :

selection de sites

dont un cours d'histoire

 

* Definition du mot juif

Yehoudi : mot hébraïque signifiant judéen, c.-à-d. du pays de Juda (Judée) au sud de l'Eretz Israël (pays d'Israël). Il a désigné ensuite les habitants de Samarie, au nord du pays, et tous ceux qui pratiquaient la religion juive après l'exil à Babylone (VIe s. av. J.-C.).

Ioudaios : forme grecque. Judaeus : forme latine.

Le f qui termine le mot français est diversement expliqué : certains le considèrent comme normal en fin de mot (soif, veuf, fief, bief, suif, etc.) ; d'autres comme une forme masculine refaite sur le féminin " juive ".

Israélite : utilisé surtout de 1800 à 1950 ; mot qui tombe en désuétude, car il prête à confusion avec le terme moderne israélien désignant un citoyen d'Israël. Juif : le mot a repris son sens religieux, bien que l'expression " confession israélite " soit encore officielle en France.

Hébreux terme, venant d'Eber (descendant de Sem, l'un des 3 fils de Noé) ou de Hapirou ou Habirou (les errants), utilisé en Égypte aux XIIIe et XIIe s. av. J.-C. : peuple apparu vers 2500 av. J.-C.

Top

Un commentaire sur la page? Un conseil à donner? N'hésitez pas!
Envoyez moi un petit mot et je l'insérerai dans la page. Ou Signez le livre d'or !!!
Optionnel : Nom Email  

Last modified : December 16, 2005 18:37


Divers : Liens vers autres sites, Webmasters, échange de liens, FAQ, Nous écrire
- S'inscrire à la mailing liste